Shelterbox se prépare pour les réfugiés fuyant mossoul


shelterbox2_0Ce jour marque le début de la bataille pour reprendre le contrôle de Mossoul des mains de l’État islamique (également désigné EI ou Daesh). Cette ville est le dernier fief important du groupe EI en Irak. Les agences d’aide humanitaire ayant été informées de l’imminence de l’offensive militaire, elles ont eu la possibilité inédite de se préparer pour répondre à la crise.

« Il est rare que le monde bénéficie d’une alerte précoce signalant une catastrophe humanitaire », déclare Chris Warham, directeur général de ShelterBox. « En juillet dernier, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a publié un document indiquant qu’il s’agirait probablement de la plus grande crise humanitaire de l’année et qu’il valait mieux être préparés », ajoute-t-il

ShelterBox, partenaire du Rotary pour les secours en cas de catastrophe, a en collaboration avec ACTED, une organisation non gouvernementale française, déployé des équipes à Erbil, ville du Kurdistan irakien, située à environ 85 km à l’est de Mossoul. Ces deux organisations sont à l’œuvre depuis le mois de juillet dernier pour préparer le matériel de secours afin de pouvoir répondre rapidement pendant la bataille.

« Dès demain, 650 des 3 000 tentes acheminées vers Erbil seront arrivées à destination », affirme C. Warham. Il estime que sans cette alerte précoce, il aurait fallu à ShelterBox au moins deux semaines et demie pour réunir le matériel en question.

Des dizaines de milliers de personnes ont d’ores et déjà été déplacées de Mossoul et ses environs depuis mars dernier. Les combats en cours pourraient durer des semaines, voire des mois, ce qui augmentera le nombre des déplacés. Cela étant, le nombre de personnes restées à Mossoul n’est pas connu, pas plus que la direction qu’elles prendraient pour fuir.

« Notre but est d’aider les familles déplacées aussi rapidement que possible », explique depuis Erbil Rachel Harvey, coordinatrice des opérations ShelterBox. « Nous livrons aux personnes sinistrées des abris et des articles essentiels : lampes solaires, couvertures et jerrycans afin de leur donner un certain niveau de dignité et de sécurité pour se remettre et reprendre des forces. »

Les camps en place ont déjà atteint ou dépassé leur capacité d’accueil, c’est pourquoi d’autres sites sont en cours d’établissement. Cependant, C. Warham prévoit que la demande excédera certainement l’offre ce qui forcerait de nombreuses familles à rechercher des abris en dehors des camps gérés par les organisations humanitaires, dans un milieu inhospitalier, au cours d’une saison où les orages sont fréquents et les températures nocturnes glaciales.

AACTED et ShelterBox ont été partenaires à de nombreuses reprises à travers le monde. Leur collaboration la plus récente s’est organisée pour venir en aide à la population d’Haïti, sinistrée par la force dévastatrice de l’ouragan Matthew. Cette catastrophe naturelle a causé une recrudescence du choléra et fait des milliers de sans-abri.

L’État islamique contrôle Mossoul, capitale de la province de Ninive riche en pétrole, depuis le mois de juin 2014. Avant l’invasion par l’EI, Mossoul était la deuxième plus grande ville d’Irak et sa population était l’une des plus diversifiée du pays.

Suivez l’actualité de ShelterBox sur et .

Soutenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

J'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées pour permettre de me recontacter.